bandeatemoignage2
Google
Edition
2-Editer
Editer c'est répondre à son désir de raconter, exprimer échanger. Mais c'est aussi un gros travail à temps plein qui demande une grande implication intellectuelle, beaucoup de temps, de disponibilité.
On doit reprendre ce qu'on a fait, se lire et se relire. C'est bien cent fois qu'il faut se mettre à l'ouvrage.
Il n'est pas mauvais de donner quelques petites règles qui peuvent être utiles aux jeunes auteurs, c'est à dire ceux qui en sont à leurs premiers essais. A vrai dire, il n'y a pas de recettes pour la création, mais il y a toujours une technique.
1- Il ne suffit pas de savoir bien s'exprimer et bien écrire dans sa langue pour être écrivain même amateur.
- Pour écrire, il faut avoir quelque chose à dire. Il faut une imagination qui permet de voir au-delà de la chose réelle. Il faut savoir donner à un récit un trait qui captive.
- Il faut de la sincérité et même de l'impudeur, il faut bien se connaître et avoir bien réfléchi et beaucoup observé la vie autour de soi. Il faut beaucoup de qualités encore.
2- Il faut avoir une chose à raconter. Commencez par cerner ce que vous voulez raconter.
Une chose à raconter (événement, aventure, relation avec les autres..) doit avoirun cadre, l'événement lui-même (ce qui s'est passé qui contrarie la vie plate banale ordinaire).
Un cadre avec ses circonstances espace temps (où? quand?). Le cadre doit être en rapport avec l'événement et joue vraiment le rôle d'un personnage. S'il était différent, les choses se passeraient autrement.
ll en est de même du 'quand?. L'époque ; le fait est en relation avec une époque, l'histoire, l'âge des personnages...
3- Des personnages. Un personnage central ; "le héros" de l'aventure, et des personnages autour. Ceux qui sont mis en valeur sont peu nombreux et directement impliqués. La chose à raconter c'est tout cela et on doit trouver dans le récit toutes les réponses; un début, une fin, des conséquences. les personnages sont marqués par les événements dans lesquels ils sont impliqués. Les personnages périphériques sont une image de fond et font partie du "climat" et du cadre. Ils ne sont pas dans l'événement et dans l'action. Le climat est précisément un non-dit pas explicite qui met le lecteur dans une "ambiance" dans laquelle il se retrouve par son imagination et sa sensibilité. Cela fait qu'il se sent" concerné"; l'histoire le captive et il veut savoir la suite...
 Lire la suite...